Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

samedi 18 octobre 2014

14 milliards DA alloués au secteur de la jeunesse dans le cadre du projet de loi de finances 2015

14 milliards DA alloués au secteur de la jeunesse dans le cadre du projet de loi de finances 2015

Le ministre de la Jeunesse, Abdelkader Khomri,  a indiqué jeudi à Alger que "le projet de loi de finances 2015 a prévu un budget de l'ordre de 14 milliards DA pour son secteur", annonçant un nouveau programme pour la création de grands complexes de loisirs au profit des jeunes.
Lors d'une réunion avec la commission des finances et du budget de l'APN, dans le cadre de l'examen du projet du budget de l'Etat 2015, M. Khomri a souligné que "le PLF prévoit un budget de l'ordre de 14 milliards DA à la gestion du secteur", ajoutant que "les efforts seront focalisés sur le parachèvement des programmes déjà inscrits et le lancement d'un nouveau programme ministériel de réalisation de grands complexes de loisirs, adaptés à la géographie des régions devant les abriter".
Dans son exposé, M. Khomri a affirmé que les jeunes constituent "le coeur battant de la nation", estimant que "leurs réactions notamment à l'égard des derniers soubresauts qui ont secoué la région arabe ont renforcé le concept et l'importance du développement pacifique", selon un communiqué de l'APN.
Le ministre a ajouté que le secteur "veut rompre avec l'ancien mode de construction des maisons de jeunes et des centres de vacances qui doit désormais répondre aux normes internationales", affirmant que son département "oeuvre, en coordination avec le ministère de l'Intérieur, à la recherche d'assiettes foncières pour le lancement des travaux de réalisation de ces projets ambitieux".
M. Khomri a rappelé "l'action en cours pour la tenue d'une consultation élargie à laquelle prendront part le mouvement associatif, des parlementaires, le Conseil économique et social (CNES) et toutes les forces politiques pour élaborer une politique pour les jeunes".
Le président de la commission, Berrabah Zebar a souligné l'importance de ce secteur, eu égard "aux missions dont il est investi, la mise en place d'une stratégie pour la garantie de l'unité nationale et l'élargissement des activités des entreprises relevant de sa tutelle, et l'intensification de l'activité de proximité, la prise en charge des centres de vacances et la modernisation des techniques de formation et de l'activité juvénile".
Lors du débat les membres de la commission ont défendu plusieurs  revendications, dont "la nécessité de prendre en charge les préoccupations des jeunes issus des zones démunies et enclavées et d'élaborer des études approfondies des grands projets avant leur réalisation".
"Dans le but de permettre aux jeunes de prendre connaissance des expériences réalisées ailleurs, notamment dans le domaine scientifique, un jumelage est prévu entre les universités algériennes et ses homologues étrangères".
APS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire