Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

samedi 18 octobre 2014

Installation de la commission préparatoire de la Conférence nationale socio-économique de la jeunesse

Installation de la commission préparatoire de la Conférence nationale socio-économique de la jeunesse

La commission préparatoire de la Conférence nationale socio-économique qu’organisera le ministère de la Jeunesse au mois de novembre, a été installée lundi à Alger par le ministre de la Jeunesse, Abdelkader Khemri.
L’installation de la commission, composée de représentants de départements ministériels, du mouvement associatif et de la société civile, s’est déroulée en présence, entre autres, de la ministre de la Solidarité nationale, Mounia Meslem, le président du Conseil national économique et social (Cnes), Mohamed Esseghir Babès, et le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (Ugta), Abdelmadjid Sidi Saïd.
M. Khemri a indiqué que la Conférence nationale socio-économique de la jeunesse qui représente la première des neuf conférences thématiques sur la jeunesse prévues tout au long de l’année, représente une "rencontre de concertation et d’échanges avec l’ensemble des acteurs concernés ou impliqués dans la problématique de l’insertion des jeunes".
Il a ajouté que la Conférence dont les travaux se dérouleront en quatre ateliers thématiques, sera une opportunité pour faire une évaluation "objective" et "rigoureuse" sur tout ce qui a été réalisé en terme d’insertion socio-économique de la jeunesse et de développement de leur autonomisation, et pour ouvrir de nouvelles pistes.
Le ministre a ajouté que la Conférence permettra aussi d’évaluer les mécanismes d’aide et d’accompagnement des jeunes et de définir les nouveaux secteurs à exploiter pour l’épanouissement à la fois, de la jeunesse et de l’économie de l’Algérie.
A ce propos, il a cité comme exemples, les secteurs du tourisme, de l’agriculture et des services qui représentent, selon lui, de "grands gisements" et des "leviers importants" pas suffisamment exploités, appelant à faire de ces secteurs des "secteurs captifs" pour la jeunesse algérienne.
Il a indiqué que les débats de la future Conférence "porteront sur des dossiers de fond autour de l’insertion des jeunes", relevant que l’intérêt de cette rencontre est de "pouvoir associer l’ensemble des parties prenantes à l’enrichissement et la valorisation des politiques et des dispositifs mis en place par les pouvoirs publics pour une insertion socio-économique des jeunes réussie et durable".
A propos des mécanismes d’aide et d’accompagnement des jeunes, M. Khemri écarté l’hypothèse qui estime qu’ils ont fait de la jeunesse algérienne une "jeunesse assistée", affirmant, qu’"il y a eu beaucoup de réussite et beaucoup d’entreprises performantes ont été créées" dans ce cadre.
Indiquant que "le taux de non remboursement des crédits (inscrits dans le cadre desdits mécanismes) est de -8%", le ministre a recommandé aux membres de la commission préparatoire de la Conférence d’évaluer les résultats obtenus par les mécanismes d’aide et d’accompagnement en se basant sur des statistiques et des données concrètes.
APS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire