Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

mardi 16 avril 2013

TOURNÉE, EN ALGÉRIE, DE LA COMPAGNIE DE DANSE CONTEMPRAINE HUBBARD STREET DANSE CHICAGO Ateliers et Fusion avec les danseurs du Ballet de l’Onci


L’atelier qu’anime, depuis hier et jusqu’au 17 avril, la compagnie Hubbard Street Dance Chicago au profit des danseurs du Ballet de l’Onci, donnera naissance à une fusion entre les danseurs lors d’un spectacle, prévu le 20 avril à Alger.

Glenn Edgerton, directeur artistique de la compagnie de danse contemporaine Hubbard Street Dance Chicago (Etats-Unis) a animé hier matin, aux côtés de
M. Kemda, responsable du Ballet de l’Office national de la culture et de l’information (Onci), une conférence de presse, durant laquelle il a été question de l’atelier et des master class qu’anime sa compagnie au profit des danseurs du Ballet de l’Onci.
Cet atelier, qui a commencé hier matin et qui prendra fin le 17 avril prochain, donnera naissance à un spectacle, qui sera marquée par une fusion entre les danseurs du Ballet de l’Onci et ceux de la compagnie Hubbard Street Dance Chicago, et ce, le samedi 20 avril prochain à 18 heures au palais de la culture Moufdi-Zakaria.
La compagnie, en tournée en Algérie (organisée par l’ambassade des Etats Unis à Alger et le ministère de la Culture algérien), présentera également une performance de danse contemporaine, le jeudi 18 avril prochain à 18h au théâtre régional Abdelkader-Alloula d’Oran. Après une tournée, qui a mené les danseurs de la compagnie américaine (qui fait partie de la compagnie DanceMotion USA) à Marrakech (Maroc) et dans le sud de l’Espagne où ils ont travaillé avec des enfants en situation de handicap, la compagnie vient pour la première fois en Algérie. “C’est la première fois que l’Hubbard Street Dance fait une fusion avec des danseurs d’autres pays”, a signalé Glenn Edgerton, qui a affiché un intérêt particulier pour la danse folklorique algérienne, et ce, en déclarant qu’il était «curieux» et impatient de la découvrir. Concernant cet échange avec Algérie, M. Edgerton estimera qu’un tel programme est très important “parce qu’on a un contact direct avec les gens, et ça n’a rien à voir avec les images que nous renvoient les médias”. Le directeur artistique évoquera également le programme de la soirée de samedi, qui sera marquée par cinq pièces ou chorégraphies réalisés par trois chorégraphes de la compagnie. “On va enseigner aux danseurs du Ballet de l’Onci cinq chorégraphies et on va voir ce que ça va donner. Ce n’est pas facile de réaliser une fusion [une idée de l’ambassade des Etats Unis à Alger], mais on va travailler, et ce n’est peut être qu’un début.» Questionné à propos des similarités entre les danseurs algériens et américains, Glenn Edgerton dira qu’elles existent, d’autant que pour lui «la danse contemporaine est un mélange entre la danse classique et la danse moderne.”
Il relèvera également que “ce qui nous intéresse ici c’est que les danseurs du Ballet de l’Onci sont très ouverts d’esprit”. Quant au but de cette fusion, M. Edgerton a estimé que c’est une manière “d’apprendre les uns des autres”. A ce propos d’ailleurs, Fatma-Zohra Souidi, chargée de la programmation culturelle à l’ambassade des USA indiquera que cette fusion s’inscrit dans le cadre d’un programme d’échange, que l’ambassade organise quatre ou cinq fois par an, en collaboration avec le ministère de la Culture. Revenant sur l’historique de la compagnie Hubbard Street Dance Chicago, Glenn Edgerton signalera qu’elle existe depuis 35 ans, qu’elle a été créé par quatre danseurs dans un studio à Chicago. Au moment où il fallait lui trouver un nom, le fondateur a regardé par la fenêtre et a vu le nom du quartier où était situé le studio : “Hubbard Street”. Et c’est ainsi que le nom a été choisi. La compagnie se partage en deux groupes : le premier est composé de 16 danseurs professionnels qui entreprennent des tournées de par le monde ; le deuxième est composé de 8 danseurs débutants. Signalons enfin, que le communiqué de presse annonçant l’évènement indique que «cette tournée internationale [de l’Hubbard Street Dance Chicago] est organisée dans le cadre de DanceMotion USA, un programme du département d’Etat américain produit par Brooklyn Academy of Music dans le but de promouvoir la danse américaine au niveau international”.
Liberté

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire