Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

jeudi 14 mars 2013

De nouvelles clauses seront introduites dans les contrats de partenariat (ANEM)


Le directeur général de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM), Mohamed Tahar Chaalal, a déclaré mardi que pour l’application de l’instruction du Premier ministre relative à l’emploi dans les wilayas du Sud, de nouvelles clauses seront introduites dans les contrats de partenariat liant les grandes sociétés mères aux entreprises de sous-traitance.
Dans une déclaration à l’APS, M. Chaalal a indiqué que les axes contenus dans l’instruction du Premier ministre relative à l’emploi dans les wilayas du Sud "seront appliqués après introduction de nouvelles clauses dans les contrats de partenariat liant les grandes sociétés et les entreprises de sous-traitance (services)".
Pour M. Chaalal, dans les régions du Sud le problème réside dans la procédure de recrutement pratiquée par les entreprises de sous-traitance (sociétés de services pétroliers et autres) implantées dans la région "ce qui a suscité la colère des jeunes demandeurs d’emplois".
Il a rappelé que l’inspection du travail avait engagé une opération de contrôle en 2012 et conclu que les entreprises de sous-traitance "rejettent" 90 % des demandes d’emploi présentées par l’Agence nationale de l’emploi.
"Parallèlement, a-t-il ajouté, 97 % des recrutements profitent à des personnes appartenant à d’autres wilayas sans avoir recours à l’Agence nationale de l’emploi comme le stipule la loi 04-19 relative à l’installation des travailleurs", a-t-il ajouté.
M. Chaalal a révélé également l’existence de "grandes disparités" entre les salaires que touchent les travailleurs occupant un même poste dans une entreprise sous-traitante, en comparaison avec les grandes sociétés mères, indiquant que ces entreprises n’assurent pas une formation de mise à niveau des nouvelles recrues conformément à la loi dans certains cas.
Pour le responsable, les micro-entreprises, en tant que dispositifs d’emploi, sont restées marginalisées dans les wilayas du Sud et n’ont de ce fait pas bénéficié des contrats de sous-traitance pour s’ériger en entreprise sous-traitante dans des domaines liés aux services non pétroliers.
Ces contrats de sous-traitance sont monopolisés par des "lobbies" qui créent des problèmes sur le marché de l’emploi, a-t-il soutenu.
Pour toutes ces raisons, l’instruction du Premier ministre "constitue une feuille de route pour la résolution du problème relatif à la procédure de recrutement dans les wilayas du Sud, et permettra de réguler le marché de l’emploi dans cette région", a ajouté M. Chaalal.
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a adopté lundi une série de mesures à même de garantir une gestion transparente et rigoureuse du marché de l’emploi dans les wilayas du Sud.
Ces mesures s’inscrivent dans le prolongement des décisions prises, en novembre 2012, lors de la première visite effectuée à Ouargla par M. Sellal, dès son investiture à la tête du Premier ministère.
APS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire