Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

samedi 2 mars 2013

Plus de deux mois après son installation La nouvelle APC s’attaque aux grands chantiers


La nouvelle assemblée populaire de Tizi Ouzou pourra-t-elle remédier à tous les maux qui gangrènent le quotidien des Tizi-Ouzéens et faire de la capitale du Djurdjura un chef-lieu digne de ce nom ? Un lieu censé être la vitrine de toute une wilaya, de toute une région, la Kabylie. 

D’emblée, les nouveaux élus locaux tentent de rassurer. Ils reviennent brièvement sur leur plan d’action. En priorité, la communication. “Nous avons commencé par instaurer une politique de communication avec notamment les associations et les comités de quartier, les premiers à être en contact avec nous pour connaître les problèmes soulevés par nos concitoyens”, disent-ils. L’une des grandes priorités concerne également le service d’état civil, devenu le cauchemar des usagers. Dans le cadre de l’amélioration des retraits de documents administratifs délivrés par l’état civil, l’APC de Tizi Ouzou vient de lancer l’informatisation de tous les fichiers, a rassuré le nouveau maire de Tizi Ouzou, Ouahab Aït Menguellet. Pour ce dernier, “il est intolérable que des citoyens se lèvent à 5h pour se faire délivrer un acte de naissance ! Nous avons renforcé nos moyens informatiques dans le but d’accélérer ce processus d’informatisation de 435 000 fichiers, ce qui prendra fin avant la fin du mois de mars”. Autre point évoqué, le ramassage des ordures ménagères. Une question qui relève de l’hygiène et de la santé publique, selon le maire, et qui a longtemps valu à la ville de Tizi Ouzou le statut hideux de “ville poubelle”. Il s’agit d’une urgence, ajoute notre interlocuteur. “Actuellement, il s’agit de réparer les engins défectueux et de prévoir l’acquisition de nouveaux engins, mais aussi de faire appel aux jeunes promoteurs spécialisés dans le domaine, et ayant reçu des crédits Ansej et autres aides à l’emploi de jeunes. On prévoit même la création d’une entreprise autonome de gestion des déchets ménagers à Tizi Ouzou, de manière à décharger l’APC de ce fardeau”, dit-il. Pour les marchés informels et les parkings sauvages, il est question de créer quatre marchés de proximité à Tizi Ouzou, un marché de gros, et de réguler la gestion des parkings sauvages qui devraient se soumettre à la réglementation en vigueur en s’acquittant d’une marge bénéficiaire qui doit revenir de droit à la municipalité. A cela s’ajoute la création d’un centre de loisirs à Tizi Ouzou, dans la forêt de Harouza qui surplombe la ville. La réalisation de deux cimetières pour la commune de Tizi Ouzou et d’un projet d’extension de l’APC sont également à l’ordre du jour. Concernant l’amélioration du plan de circulation de la ville, des études sont en cours pour l’amélioration de la fluidité automobile, rassure-t-on à l’APC. Et le nouveau P/APC de Tizi Ouzou de préciser que les démolitions de certaines bâtisses opérées ces derniers jours aux quatre coins de la ville de Tizi Ouzou sont intervenues en application de décisions de justice. Pour M. Toulaït, élu à l’APC et chargé du volet éducation, “les écoles de la commune souffrent de nombreuses carences, c’est pourquoi nous avons décidé d’en faire également une priorité. Il y a des problèmes d’hygiène auxquels nous devrons parer. Nous avons relevé une situation de non-gestion du dossier des écoles primaires depuis trois ans. Nous avons débloqué une enveloppe financière évaluée à 19 milliards de centimes”. Côté jeunesse, le comité des activités sportives et culturelles vient d’être réactivé, ce qui est déjà une bonne nouvelle.

K. T
Liberté

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire