Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

lundi 30 avril 2012

1,5 million d’Algériens inscrits au registre du commerce

Par Khidr Omar Algérie plus


L’activité commerciale  intéresse de plus en plus les algériens qui accordent à ce secteur une attention particulièrement soutenue. D’année en année, le nombre de commerces poursuit une ascension exponentielle comme le relève le rapport du centre national du registre du commerce (CNRC) qui avance le chiffre de 1.516.642 commerçants  inscrits fin 2011.  Le dit rapport note qu’il a été enregistré 480.050 nouveaux inscrits par rapport à l’année 2010 soit une de  hausse  31,7% à la même période selon les statistiques fournies par le centre national du registre du commerce (CNRC). Sur ces 480.050 inscriptions recensées par le CNRC, il y a eu 246.946 nouvelles créations d’entreprises (ou immatriculations) dont 233.564 constituées en personnes physiques (94,6%) et 13.382 personnes morales (sociétés – 5,4%), précise cet organisme. Le nombre des modifications effectuées par les opérateurs économiques inscrits au registre du commerce s’est élevé à 72.428 cas opérés notamment par des entreprises avec 72,5% du total, alors que les radiations de registres de commerce ont atteint à la fin de l’année écoulée 160.666 cas.

Une hausse de 5,5 % dans le secteur de l’import-export

C’est dans le secteur des services où l’on a enregistré le plus grand nombre de nouvelles créations d’activités commerciales en 2011, avec 59,6%, devançant de loin le commerce de détail (22,5%), selon les données du CNRC, qui signale aussi que 12,8% des nouvelles immatriculations ont été enregistrées dans les secteurs du BTPH/Industrie, suivis du commerce de gros (2,8%), de l’import-export (2%) et de la production artisanale (0,3%). Les chiffres du CNRC  montrent aussi une hausse de 5,5% des nouvelles inscriptions au registre du commerce des opérateurs dans le secteur de l’import-export, dont le nombre total s’est élevé à 35.891 à fin 2011 alors qu’il était à 34.013 opérateurs un an auparavant.

Les nouvelles immatriculations réparties sur 10 wilayas

S’agissant de la répartition géographique des 246.946 nouvelles immatriculations, 41% de ce nombre se concentrent dans 10 wilayas du pays, dont 10,9% à Alger, suivie d’Oran (4,4%), Sétif (4,3%), Tizi-Ouzou (3,5%), Tlemcen (3,3%), Béjaia (3,1%), Constantine (3%), Blida et Batna (2,9%) et Chlef (2,8%). Par régions, « le centre a enregistré 34,4% des inscriptions, l’est 32,3% l’ouest 23,4% et le sud 9,9% », indique encore le CNRC dans son rapport annuel. Sur le nombre total des commerçants inscrits au registre du commerce à fin 2011 (1.516.642 commerçants), 1.386.260 (91,4%) sont des personnes physiques et 130.382 (8,6%) sont des personnes morales ou sociétés.

La forme juridique SARL prédomine

Par ailleurs,  la forme juridique qui prédomine est la SARL (Société à responsabilité limitée) avec une part de 49,8% du nombre total des opérateurs composant le tissu économique national tandis que 33,5% des sociétés sont des EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) selon toujours le même organisme. Entre 2007 et 2011, note le rapport annuel du CNRC, le nombre des sociétés inscrites dans le secteur de l’import-export est passé de 21.307 en 2007 à 35.891 sociétés à fin 2011.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire