Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

lundi 30 avril 2012

Joueurs bi-nationaux: « pas de revirement » selon Blatter à la veille de sa visite à Alger


Le Président de la Fifa, Joseph Blatter, a assuré samedi qu’il n’y aura pas de « revirement » sur la décision permettant aux joueurs bi-nationaux de jouer pour la sélection nationale de leur pays d’origine, tant qu’il sera à la tête de la Fifa. « La Fifa n’a reçu, dans ce sens, aucune demande officielle.

Tant que je serai le président, je dresserai un mur contre toutes les propositions qui bloquent la décision prise par la comité exécutif aux Bahamas, à l’initiative de l’Algérie » a déclaré Blatter, joint par téléphone par la Radio algérienne.

Le Président de la Fifa, effectuera une visite de deux jours en Algérie, lundi et mardi (30 avril et 1er mai) à l’invitation de la FAF. Il assistera notamment à la finale de la coupe d’Algérie opposant le CR Bélouizdad à l’ES Sétif, mardi au stade du 5 juillet (Alger). « C’est un honneur pour moi d’être présent à Alger pour cette finale de Coupe d’Algérie.

L’épreuve de coupe est un évènement très important. D’abord, parce qu’elle diffère du championnat où les équipes se disputent le titre tout au long de la saison, et ensuite parce qu’une finale de coupe représente un évènement qui réunit les personnalités et politiciens partout dans le monde », a estimé Blatter.

Réagissant sur l’annulation du système de rotation des continents pour l’attribution de la phase finale de la coupe du monde, Blatter a indiqué que « la prochaine date ouverte pour l’Afrique est 2026, sachant que les éditions de 2018 et 2022 sont déjà attribuées », avouant au passage l’ »excellente » organisation du Mondial 2010 en Afrique du Sud. « La compétition a réalisé de grandes retombées, dans divers domaines, non seulement pour le continent africain, mais pour le monde entier également », a-t-il dit.

Interrogé sur la violence qui sévit dans les stades de football, le président de la Fifa a déclaré: « la violence n’est pas dans le sport ou dans les stades de football, elle est dans la société », ajoutant qu’il y a trois moyens pour aller contre la violence sur un terrain de football: d’abord les lignes de touches qui forment un première barrière, la deuxième c’est l’arbitre et la troisième est qu’il y a une limite de temps ». Concernant le projet relatif à l’introduction de l’arbitrage vidéo et le recours à un 5è arbitre, Blatter a indiqué qu’ »une décision finale sera prise début juillet après la fin du Championnat d’Europe des nations ».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire