Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

mardi 24 avril 2012

Les projets de loi sur l’audiovisuel, la publicité et le sondage d’opinion en cours d’élaboration (Mehal)


Les projets de loi sur l’audiovisuel, la publicité et le sondage d’opinion sont en cours d’élaboration et seront soumis à la future Assemblée populaire nationale (APN), a indiqué, lundi à Alger, le ministre de la Communication, Nacer Mehal.
"Après la promulgation de la loi organique relative à l’information, nous avons actuellement le chantier en cours de la loi sur l’audiovisuel avec la loi sur la publicité et la loi sur le sondage d’opinion", a précisé M. Mehal lors des 6èmes journées euromaghrébines de la communication publicitaire.
Rappelant que le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, avait inscrit parmi les réformes politiques et dans son discours du 15 avril 2011 la nécessité d’une loi sur la publicité, il a expliqué que celle-ci "sera élaborée avec la participation des professionnels du secteur, qu’il souhaiterait "pleine et entière".
"C’est la complémentarité et la synergie de l’ensemble des éléments qui peuvent conduire à l’équilibre recherché et à produire une loi consensuelle qui jetterait les bases d’une ère nouvelle pour la profession", a-t-il souligné.
Le ministre a assuré, à ce propos, que la loi sur la publicité "sera élaborée dans un esprit d’innovation et d’ouverture pour aider à l’éclosion de jeunes talents et qui placera la publicité au cœur de la dynamique du développement national dans tous les domaines".
"J’attends beaucoup de la compétence des cadres algériens experts et professionnels de tous les horizons pour apporter leur contribution à l’élaboration de ce projet de loi", a-t-il ajouté, appelant les professionnels du secteur à s’organiser.
Il a fait part de sa disponibilité "totale" à discuter avec les acteurs du secteur du contenu et des contours de cette future loi dans "un esprit d’ouverture et de professionnalisme pour obtenir un consensus aussi solide que possible". Il s’agit, a-t-il fait valoir, de professionnaliser la publicité, lui donner les atouts de la saine et loyale concurrence et surtout d’installer dans le marché algérien de la publicité des règles novatrices de transparence et d’efficacité".
Les 6èmes journées euromaghrébines de la communication publicitaire se tiennent, deux jours durant, sous le thème "les enjeux et grands défis de la publicité de demain" avec la participation d’experts de renommée internationale.
M. Mehal insiste sur l’encadrement juridique de l’activité publicitaire
 Le ministre de la Communication, Nacer Mehal, a insisté lundi à Alger sur la nécessité de mettre en place un encadrement juridique de l’activité publicitaire pour sortir de l’"anarchie" qui touche le secteur.
"Il est temps de songer, non seulement, à un encadrement juridique de l’activité publicitaire, mais également à des règles dÆéthique et de déontologie", a indiqué M. Mehal à l’ouverture des 6èmes journées euromaghrébines de la communication publicitaire.
Il a ajouté qu’il appartenait aux professionnels du secteur à mettre en œuvre cet encadrement juridique et les règles d’éthique et de déontologie selon, a-t-il dit, "une organisation appropriée qu’ils doivent imaginer et en assurer l’existence efficace pour gérer ce volet important".
"En Algérie, l’ouverture économique visant à installer une économie de marché a généré ipso-facto une libéralisation de l’activité dans le domaine de la publicité", a-t-il noté, ajoutant que cette ouverture, même si elle a un côté positif, s’est, toutefois, "opérée d’une manière abrupte donc sans préparation et sans balisage juridique".
Il a expliqué que la "conséquence naturelle au demeurant en fut et en est encore une forme d’anarchie qu’il est grand temps de stopper", relevant l’impact de "certaines dérives qui ne sont pas pour garantir la noblesse du métier".
M. Mehal a souligné, à cet égard, la nécessité de "sortir du statu-quo des constats", analyser les problèmes qui se posent au secteur de la publicité et "proposer des solutions au bénéfice de l’ensemble de la corporation et non plus au bénéfice de quelques-uns". "Vous (professionnels du secteur) devez apprendre à jouer collectif et à mettre en œuvre ces solutions avec l’aide et le soutien des pouvoirs publics", a indiqué le ministre.
Les 6èmes journées euromaghrébines de la communication publicitaire se tiennent deux jours durant sous le thème "les enjeux et grands défis de la publicité de demain" avec la participation d’experts de renommée internationale.
APS

Aucun commentaire:

Publier un commentaire