Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

mardi 1 juillet 2014

Battue par l’Allemagne, l’Algérie quitte le Mondial avec les honneurs (2-1)


La Mannschaft, poussée jusqu’à la prolongation, affrontera la France en quarts de finale.

Même si le souvenir douloureux de ce fameux «match de la honte» qui avait terni le Mondial 1982 reste vivace chez les plus aînés, l’Algérie version 2014 n’était «pas spécialement revancharde», comme l’avaient affirmé certains cadres. Tout au plus ses joueurs – qui n’étaient pas nés à cette époque, cela facilite – entendaient-ils écrire leur propre histoire, conscients d’avoir déjà atteint l’objectif initial fixé pour ce Mondial, à savoir sortir de leur poule.
Opposés à une Mannschaft vouée aux accessits mais privée de Hummels (malade), les joueurs d’Halilodzic ont fait mieux que simplement se défendre mais ils ont rompu dès le début de la prolongation à la suite d’un but somptueux de Schürrle, d’une déviation librement inspirée de celle qui a fait la réputation d’un certain Rabah Madjer puis en fin de match sur un second but inscrit par Özil.
Ayant imprimé un tempo élevé à cette rencontre passionnante à suivre, les Fennecs se sont dépensés sans compter et se sont ménagé quelques superbes occasions, sans toutefois parvenir à les convertir ni à profiter des envies de sorties étonnantes de Neuer. Dominés, ils ont également pu compter sur un Mbolhi très attentif entre ses perches.
La question, c’était de savoir s’ils allaient parvenir à tenir ce rythme effréné après le repos puis lors de la prolongation, arrachée de superbe manière. La réponse, à l’évidence, fut négative. Sans se démonter, l’Allemagne reprit la maîtrise des événements en s’installant dans le camp algérien, sans se montrer écrasante pour autant.
Il était sans doute écrit quelque part que cette équipe allemande finirait par émerger. Mais l’Algérie peut quitter le Mondial la tête haute: elle a été exceptionnelle, lundi soir.
Le Soir

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire