Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

samedi 19 juillet 2014

IL FAUT METTRE FIN AUX AGRESSIONS ISRAÉLIENNES CONTRE GHAZA : Lamamra appelle la communauté internationale à agir

Le ministre des Affaires étrangères

L'occupation israélienne tire profit de la situation qui prévaut dans plusieurs pays arabes.
Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a appelé lundi soir au Caire la communauté internationale à agir en urgence pour amener Israël à cesser immédiatement ses attaques contre la Palestine et à respecter les termes de la trêve conclue en novembre 2012.
«Tout en condamnant avec la plus grande vigueur les attaques barbares contre le peuple palestinien sans défense, nous considérons que ces agressions ont été encouragées par le silence complaisant de la communauté internationale face aux politiques expansionnistes israéliennes et leur impact négatif sur la paix et la sécurité dans la région», a affirmé M.Lamamra lors de la réunion extraordinaire des ministres arabes des Affaires étrangères, tenue au siège de la Ligue arabe sur l'agression israélienne contre la bande de Ghaza.
Insistant sur la responsabilité de la communauté internationale pour l'arrêt de cette agression, le chef de la diplomatie algérienne a affirmé qu'il «est temps que les instances internationales de défense des droits de l'homme et du droit humanitaire international assument leur responsabilité et leur devoir pour protéger le peuple palestinien frère et faire cesser les comportements méprisants d'Israël en amenant ce dernier à respecter les règles et principes du droit humanitaire international notamment la quatrième convention de Genève».
M.Lamamra a souligné la nécessité d'une action urgente au sein de l'Organisation des Nations unies et sur tous les plans pour parvenir à une formule devant mener Israël à cesser ses agressions contre Ghaza. Cette agression intervient en réaction à l'accord palestinien sur la formation d'un gouvernement d'union nationale pour contrer toute position palestinienne unifiée à l'égard du processus de paix, arguer de l'absence d'un négociateur palestinien et pouvoir se dérober à ses engagements en maintenant le statu quo, a expliqué M.Lamamra.
Il a par ailleurs rappelé que tout règlement du conflit arabo-israélien passait obligatoirement par l'arrêt de l'occupation des territoires palestiniens, de la colonisation et la libération des prisonniers.
Les Etats-Unis et le Quartette sont appelés à oeuvrer pour amener Israël à respecter ses engagements précédents et assurer un climat favorable à la reprise d'un processus de négociations «sérieux» devant mettre fin à l'occupation conformément à un agenda et aux accords conclus, a encore soutenu M.Lamamra.
L'occupation israélienne tire profit de la situation qui prévaut dans plusieurs pays arabes et qui a induit un recul d'intérêt vis-à-vis de la cause palestinienne pour entraver tout processus de règlement de cette question, a estimé le ministre pour qui un tel état de fait risquait de compromettre la paix et la stabilité de la région, voire dans le monde entier.
M.Lamamra a enfin réaffirmé la position ferme de l'Algérie à l'égard de la cause palestinienne et réitéré sa solidarité avec la population de Ghaza ainsi que son soutien indéfectible au peuple palestinien jusqu'au recouvrement de ses droits inaliénables à leur tête l'instauration de son Etat indépendant avec pour capitale El Qods.
L'expression

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire