Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

mardi 1 juillet 2014

Quand Benzema brille dans les matchs qui comptent



Décisif depuis le début de la Coupe du monde, Karim Benzema devra encore l’être, ce lundi (18h) face au Nigeria, pour permettre aux Bleus d’accéder aux quarts de finale. Retour sur ces matchs couperets où le Madrilène a déjà brillé par le passé.

Glasgow Rangers - Lyon : 0-3 (12 décembre 2007)
Laminé par les Rangers à Gerland (3-0), et mal en point dans une poule dominée par le Barça, Lyon n’a pas d’autre choix que de gagner à Ibrox Park pour signer une cinquième qualification consécutive pour les 8es de finale de la Ligue des champions. Alors que Lyon mène 1-0 grâce à Govou, Benzema vendange une énorme occasion. Darcheville, dans la foulée, ne punit pas le raté du Lyonnais. Qui le lui rend bien, en inscrivant un doublé dans les dernières minutes de la rencontre.

Lyon - Manchester United : 1-1 (20 février 2008)
Face à l’ogre mancunien, l’Olympique Lyonnais n’est clairement pas favori. Mais l’OL peut compter sur Karim Benzema, pas du tout complexé, ni par l’enjeu – une éventuelle qualification pour les quarts de finale -, ni par le pedigree adverse. La preuve ? C’est lui qui ouvre le score peu après la pause, à la 54e minute. Tevez gâchera la fête en fin de match (87e). Et au retour, l’OL s’incline d’une courte tête, sur un but de Cristiano Ronaldo. Mais Benzema aura brillé. Et tapé dans l’œil d’un certain Sir Alex Ferguson.

FC Séville - Real Madrid : 0-1 (26 janvier 2011)
A l’époque, cela fait 18 ans que le Real Madrid n’a plus remporté la Coupe du Roi. Une attente que Karim Benzema aura contribué à apaiser. Alors que son équipe semble en danger à Séville, il prend les choses en main à la 16e minute du match, traversant presque tout le terrain avant d’éliminer deux joueurs et de s’offrir un but de folie. Idéalement lancé par Benzema, le Real gère après tranquillement le match retour et bat le Barça en finale. Sans Benzema cette fois.

Lyon - Real Madrid : 1-1 (22 février 2011)
Comme la saison d’avant, Karim Benzema retrouve Gerland dans la peau d’un remplaçant. Mais contrairement à la saison d’avant, l’international français décroche le premier rôle, cette fois, de ses retrouvailles avec son club formateur. Sur son premier ballon, Benzema place l’OL dans une situation délicate. Et au retour, c’est lui qui inscrit le but du break, enterrant définitivement les espoirs lyonnais d’accéder aux quarts de finale de la Ligue des champions.

France - Ukraine : 3-0 (20 novembre 2013)
Après 1 222 minutes passées sans avoir marqué le moindre but en sélection, Benzema relance la machine contre l’Australie en amical (6-0) puis en éliminatoires contre la Finlande (3-0). Cela ne lui garantit pas pour autant un retour immédiat en grâce puisque c’est Olivier Giroud qui lui est préféré lors du barrage aller contre l’Ukraine. Balayée 2-0, la France est au bord de l’élimination. Mais le 20 novembre 2013, si elle découvre en Mamadou Sakho un nouveau héros, la France se rappelle aussi lors de ce barrage retour qu’elle compte dans son rang un formidable buteur. Ce soir-là, Benzema inscrit le 2e but – celui de l’égalisation donc – face aux Ukrainiens.

Schalke 04 - Real Madrid : 1-6 (26 février 2014)
Un soir de rêve pour l’ancien Lyonnais. L’international français enterre presque à lui tout seul la formation allemande de Schalke 04 dès le match aller des 8es de finale de C1. Comment ? Par un doublé, puis deux passes décisives, se démarquant des deux autres membres de la BBC, Cristiano Ronaldo et Gareth Bale, tous deux seulement auteurs… d’un doublé.

Real Madrid - Bayern Munich : 1-0 (23 juin 2014)
Sacré défi pour le Real Madrid que celui de s’opposer au tenant du titre de la Ligue des champions, le Bayern Munich. Mais les Merengue, portés par leur désir de rapporter la Decima – la 10e C1 à la maison – sont déchainés. Et à la 19e minute de jeu, Karim Benzema transforme la première grosse occasion de but des siens, reprenant comme à la parade un centre de Cristiano Ronaldo. Au retour, le Français ne marque pas. Mais il participe à la démolition des Munichois à l’Allianz Arena (0-4).

France - Honduras : 3-0 (15 juin 2014)
Karim Benzema fait sensation pour l'entrée en lice des Bleus à la Coupe du monde. Un doublé (45e, 72e) et presque un triplé, avec sur sa frappe, le but contre-son-camp de Valladares (48e) accordé à la vidéo. Tonitruant.
Suisse - France : 2-5 (20 juin 2014)
Deuxième match de Coupe du monde de sa vie, deuxième doublé. Karim Benzema participe à la démonstration tricolore, avec également deux passes décisives. Brillant.

BFMTV

1 commentaire:

  1. L'attaquant français: Benzema comme un bon attaquant et l'attaque meurtrière
    Avec plus excellent attaquant l'étoile de qualité. Âge, la technologie, la forme, le style et l'expérience!
    Benzema maintenant les frais augmentent de 10 millions d'euros.

    RépondreSupprimer