Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

mercredi 9 juillet 2014

LE PROGRAMME QUINQUENNAL SERA AU MENU : Sellal réunit son staff demain

  1. Sellal réunit son staff demain
 
En plus du Plan quinquennal, le gouvernement s'attelle également à la préparation de la loi de finances 2015.
Le gouvernement ne rate pas ses réunions hebdomadaires durant le Ramadhan. Les ministres sont convoqués demain à un Conseil du gouvernement. Au menu: le programme quinquennal sera au centre des discussions. Comme l'avait annoncé le Premier ministre lors de sa visite à Batna, l'Exécutif fera sa première lecture des grandes lignes du programme quinquennal 2014/2019. Ce chantier est loin d'être une simple mission pour le gouvernement. En plus des projets qui seront identifiés, le gouvernement va établir même l'estimation budgétaire pour la réalisation de ce programme dans les cinq prochaines années.
Le conclave de demain va durer plusieurs heures. «Nous allons examiner le premier schéma du programme quinquennal dans sa phase primitive», a indiqué une source proche du gouvernement.
Les ministres seront conviés, à tour de rôle à faire des propositions des besoins urgents dans leurs secteurs respectifs. Ce programme fera l'objet de plusieurs Conseils du gouvernement avant l'élaboration de la copie finale. D'ailleurs, le Premier ministre va auditionner ses ministres à partir de cette semaine. Au niveau des ministères, c'est le branle-bas de combat.
Les membres du gouvernement multiplient les réunions sectorielles pour confectionner leur programme pour les cinq ans à venir.
Le programme en question doit traduire sur le terrain, les différentes promesses électorales et inscrire comme priorité le développement économique et la relance de l'industrie.
«Le plan quinquennal accordera la priorité à l'amélioration de l'infrastructure de base et à l'entrepreneuriat, d'une manière générale, conformément aux engagements pris dans ce sens», a déclaré Abdelmalek Sellal à partir de Batna.
Le gouvernement est tenu de finaliser ce programme, avant la rentrée sociale de septembre. En plus du Plan quinquennal, le gouvernement s'attelle également à la préparation de la loi de finances 2015.
Les deux grands dossiers seront au menu du prochain Conseil des ministres que présidera le chef de l'Etat comme à l'accoutumée, à la veille de la rentrée sociale.
Ce qu'il y a lieu de relever est que le gouvernement a renoncé à la loi de finances complémentaire. C'est pour la deuxième année consécutive que le gouvernement n'a pas fait recours aux rallonges budgétaires, pour couvrir ses dépenses. En parallèle, la commission Ouyahia va s'atteler à la rédaction de son rapport. Après la fin des consultations, le directeur de cabinet à la Présidence doit synthétiser toutes les propositions faites par les différentes parties, et les traduire dans son rapport qu'il transmettra au président de la République. Ce rapport sera probablement examiné lors du prochain Conseil des ministres pour accélérer la procédure.
La validation de ces chantiers par le président de la République charge sérieusement l'agenda du Parlement.
La session parlementaire d'automne promet déjà d'être éreintante pour les députés. Contrairement à l'actuelle session qui a été très souple, la prochaine sera un véritable casse-tête pour les parlementaires. Vu qu'il s'agit de projets très importants, les députés seront appelés à déployer de gros efforts pour explorer à la loupe les projets du gouvernement. Ce qui est sûr, est que l'opposition ne va pas rater l'occasion des débats pour tirer à boulets rouges sur le gouvernement.
APS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire