Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

mardi 17 décembre 2013

Criminologie : bientôt un Master en coopération entre université d’Alger et DGSN


L’université d’Alger 1 et la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), signeront "prochainement" une convention de coopération portant sur l’ouverture d’un Master en criminologie en vue de la formation de cadres de la DGSN et d’étudiants en Droit, a affirmé dimanche le recteur de l’université Tahar Hadjar.
Dans son intervention au forum de la sûreté nationale au siège de l’Ecole supérieure de police Ali-Tounsi sur "la coopération sécuritaire arabe commune", M. Hadjar a indiqué que les étudiants qui seront formés en criminologie auront un diplôme dans cette spécialité.
"Il est possible d’ouvrir un institut ou une faculté de criminologie", a souligné M. Hadjar lors de cette rencontre organisée à l’occasion de la célébration de la journée de la police arabe.
Le programme pédagogique de cette nouvelle spécialité, sera élaboré en coordination entre l’université et la DGSN d’autant plus que les étudiants bénéficieront de stages sur le terrain au niveau des services de la sûreté nationale.
Cette coopération s’inscrit, selon M.Hadjar, dans le cadre de la contribution de l’université à la formation spécialisée des cadres des différents secteurs.
A l’occasion de ce forum, M. Hadjar a mis en avant la nécessité de développer les méthodes de lutte contre le crime, notamment organisé et transnational, de redynamiser le rôle de l’université dans ce domaine.
De son coté le Commissaire divisionnaire, Mohamed Bouhanna a évoqué la coopération arabe en matière de sécurité et le rôle de l’Algérie à travers les différentes étapes historiques de cette coopération qui a débuté en 1950 jusqu’a la création de l’Université Nayef des sciences sécuritaires.
A cette occasion le Commissaire divisionnaire a mis en exergue le rôle de l’Algérie dans cette coopération en abritant plusieurs rencontres, dont la dernière a été le 36ème congrès des responsables de la police et de la sécurité arabes, saluant l’expérience pionnière de la police algérienne, devenue, a-t-il dit, un exemple arabe à suivre.
Il a rappelé à cette occasion que le 37ème congrès des responsables arabes de la police et de la sécurité organisé à Tunis les 9 et 10 décembre en cours avait adopté la recommandation présentée par l’Algérie pour la constitution d’une commission pour l’actualisation de la stratégie arabe de lutte antiterroriste.
Le directeur général de la DGSN, le général major Abdelghani Hamel, avait souligné au cours de ce congrès, la nécessité d’actualiser la stratégie arabe de lutte antiterroriste, adoptée en 1997, compte tenu de l’évolution de nouvelles formes de criminalité et de terrorisme.
M. Hamel avait également exprimé "la disposition de l’Algérie à mettre son expérience à contribution pour insuffler une forte dynamique aux efforts consentis en commun pour relever les défis sécuritaires et soutenir l’action arabe commune".

APS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire