Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

dimanche 15 décembre 2013

Entreprises, ambassades et ministères sur les réseaux sociaux : état des lieux


Des entreprises algériennes privées et étrangères opérant en Algérie ainsi que les ambassades de nombreux pays sont présentes sur les réseaux sociaux et séduisent un grand nombre d’internautes algériens. Mais, alors que la 3G est en cours de lancement, les ministères et les entreprises publiques restent les grands absents de cet espace qui réunit pourtant plusieurs millions d’Algériens.
 Les fans des entreprises privées et étrangères se comptent par centaines de milliers

Les fans des pages des entreprises privées et étrangères implantées en Algérie se comptent par centaines de milliers grâce au dynamisme de ces pages. Pour animer leurs groupes, les entreprises ne publient pas uniquement les publicités de leurs produits mais agrémentent aussi leur espace par des jeux, des quiz, des concours, des blagues, des conseils etc.  Par exemple sur la page de l’opérateur de téléphonie mobile, Ooredoo qui rassemble plus d’un million de fans sur Facebook, l’administrateur publie une question insolite qui a suscité un important nombre de réactions : « Votre téléphone vous a sauvé la vie plusieurs fois ! Si vous deviez lui donner un surnom de héros, lequel serait-il ? » 

Des concours pour gagner des cadeaux parfois importants sont régulièrement lancés à l’exemple de celui proposé par le Groupe Benamor, fabricant de produits agroalimentaires, qui compte plus de 300 000 fans. L’entreprise suggère à ses fans de créer une affiche publicitaire, pour un ou plusieurs produits de sa gamme dans le but de gagner un voyage au Brésil pour assister au Mondial 2014.

A travers les pages créées sur les réseaux sociaux, ces sociétés visent aussi à se rapprocher de leurs clients. Ces dernières postent par exemple des messages lors de fêtes ou d’évènements qui marquent les Algériens, publient des photos prises lors de sorties ou de conférences, etc. Mais elles essayent aussi de connaitre les préférences de leurs clients ainsi que leurs propositions pour améliorer les produits en posant des questions comme Djezzy qui demande à ses fans, au nombre de près de 800 000 : « Quels critères prenez-vous en compte pour le choix de votre Smartphone ? »

Les sociétés tentent aussi d’informer les fans sur les nouvelles concernant leur domaine d’activités en général.
« Depuis le 1er janvier 2013 jusqu'à ce jour 12,7 millions de tonnes de pâtes ont été produites », lit-on sur la page du groupe Banamor. Les sociétés donnent également des conseils comme sur la page Peugeot Algérie qui conseille à ses fans au nombre de plus de 100 000 de  « tenir le volant de préférence à 9h15 pour être en sécurité ». Les entreprises tentent de savoir si leurs clients connaissent bien leurs produits. Sur la page de la marque Renault qui regroupe près de 500 000 fans, l’administrateur publie les silhouettes de quatre voitures et propose aux internautes de trouver le nom de chacune d’elles.

Les ambassades les plus actives sur les réseaux sociaux

Trois ambassades en Algérie sont très actives sur les réseaux sociaux à leur tête celle des Etats-Unis. Cette dernière compte plus de 126 000 fans sur Facebook. Elle est suivie par l’ambassade du Royaume-Uni, puis celle de France, avec respectivement 62 637 et 55 223 fans. Sur twitter le classement est le même avec respectivement 5887, 2 111 et 1587 suiveurs. Sur ces pages sont régulièrement publiés des concours à l’exemple de celui de « photographies amateur » publié récemment par l’ambassade de France qui permet de gagner un appareil numérique. Autres publications : des dates de films, d’expositions ou de soirées réalisées par des artistes de leurs pays, des photos de responsables qui ont effectué le déplacement en Algérie et des offres de stages et de formation comme celle organisée pour les enseignants d’anglais par le « Btitish Council ». Des conférences web (webchat) sont aussi organisées comme celles proposées sur la page de l’ambassade US avec Robert Smolik, spécialiste de la bonne gouvernance et de la lutte anti-corruption, lors de la Journée mondiale de lutte contre la corruption, le 9 décembre dernier.

Sur les pages des ambassades du Royaume-Uni et des États-Unis, la langue utilisée est l’anglais et parfois le français et l’arabe. Les administrateurs publient parfois des phrases en dialecte algérien comme « Sbah el khir 3likoum ». Mais l’ambassadeur qui est le plus présent et le plus actif de tous est celui du Royaume-Uni, Martyn Roper. Il ne manque aucune occasion pour exprimer ses vœux ou son soutien aux Algériens.
 
Les entreprises publiques et les ministères algériens absents des réseaux sociaux

Aucun ministère algérien ne possède une page ou un compte Twitter. Les entreprises publiques algériennes sont à l’image des ministères à quelques exceptions près comme celle de l’opérateur public de téléphonie mobile, Mobilis, qui ne peut faire autrement vu la concurrence des autres opérateurs. De grandes entreprises comme Sonatrach et Sonelgaz brillent par leur absence sur ces réseaux et se contentent de leurs sites internet rarement actualisés.

Il y a deux ans, en octobre 2011, Amar Belani, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, lançait sa page Facebook. Elle a mystérieusement disparu quelques semaines plus tard. Une décision qui ressemble à un acte de censure.

TSA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire