Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

samedi 28 décembre 2013

Vacances de fin d'année : Engouement pour le Sud

Le sud du pays est l'une des destinations les plus prisées par les Algériens en cette fin d'année, d'après le P-DG de Touring Club d'Algérie (TCA), Tahar Sahri. Et ce, malgré l'insécurité qui prévaut sur nos frontières. Les agences de voyages visitées par nos soins ne savent où donner de la tête pour satisfaire la demande, d'autant qu'il y manque flagrant d'infrastructures hôtelières. 
Après une tournée dans une demi-douzaine d'agences de voyages, sises à la capitale, les employés sont unanimes, une forte demande a été enregistrée pour le Sud algérien. Mais la demande n'a pas pu être satisfaite entièrement, sachant le manque d'hôtels et de complexes touristiques dans ces régions, notamment Tamanrasset, Adrar, Djanet, dans la wilaya d'Illizi…des wilayas réputées pour attirer du beau monde lors des périodes de fêtes. Pour y accéder, certains adeptes du Sahara, ont dû réserver des semaines, voire, des mois à l'avance. Pour remédier au problème de logement, TCA a dû trouver une  autre solution qui consiste en le placement des touristes chez des "maisons d'hôtes", nous apprend le responsable à la tête de cet établissement étatique. Joint par téléphone, Tahar Sahri, nous explique que l'"hébergement chez l'habitant " a arrangé un bon nombre de touristes, notamment ceux au budget limité. Bien que le confort ne soit pas digne de celui offert par les hôtels, l'idée ne déplaît pas, même séduit de plus en plus d'Algériens. Certains préfèrent faire abstraction des agences de voyages et prennent l'initiative d'organiser leur voyage avec leurs propres moyens, a-t-il ajouté.
Le P-DG de Touring Club d'Algérie explique le rush vers le Sud par les mesures "encourageantes" du ministère de tutelle pour galvaniser le tourisme local. "Malgré l'instabilité régnant chez les pays voisins, les autorités ont su mettre en confiance le citoyen, en déployant des forces armées aux frontières”, nous a-t-il déclaré. Par ailleurs, un responsable d'une agence privée nous confie être confronté à un vrai dilemme, devant l'intransigeance de la tutelle à investir dans la construction d'infrastructures touristiques et hôtelières au sud du pays. "On nous traîne depuis des années, alors qu'investir dans ce domaine pourrait leur faire rapporter des milliards", nous a-t-il affirmé, le regret affiché au visage. Pour ce qui est des pays d'Europe, ils sont indétrônables. Paris vient en tête de liste des destinations favorites des Algériens. Suivi de l'Espagne. Ensuite vient la Turquie, une destination qui connaît, à son tour, une grande affluence de la part des Algériens. Le Maroc ne déroge pas aux années écoulées. Pour le réveillon, le royaume Chérifien reste une destination très demandée par nos concitoyens. Cette année, la Tunisie recouvre aussi sa place en matière d'activité touristique, après une descente aux enfers suite aux événements qui ont marqué le pays à la chute du régime Ben Ali.
Toutefois, une classe de la société, ne pouvant se permettre le luxe d'un voyage pour les fêtes de fin d'année, se contentera d'une bûche et d'un dîner fait maison, télécommande à la main pour savourer un film en famille.
 
Les débats

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire