Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

vendredi 13 décembre 2013

Mise en œuvre depuis juin 2011 : 14 entreprises algériennes ont déjà appliqué la norme ISO 26000


Elles sont quatorze entreprises algériennes, publiques et privées, et ce, depuis juin 2011, date de lancement du programme de mise en œuvre de la nouvelle norme ISO 26000, à avoir adopté cette règle portant « sur la responsabilité sociétale ». C’est ce qu’a déclaré, hier, Mme Ratiba Chibani, P-DG de l’Institut algérien de normalisation (Ianor), lors d’une journée de sensibilisation tenue, hier, à l’université de Bab Ezzouar (USTHB).

Une journée de sensibilisation sur les normes ISO s’est déroulée en présence du SG et représentant du ministre de l’Industrie, Abderrazak Henni, du représentant du programme ISO, des représentants de sociétés impliquées dans cette opération ainsi que de Mme Carin Wall, l’ambassadrice de Suède à Alger, dont le pays, à travers son agence de coopération économique internationale, finance le programme. Celui-ci doit toucher huit pays de la région MENA (Moyen-Orient-Afrique du Nord), dont l’Algérie, et s’étalera sur quatre années. Au départ, ce sont deux entreprises qui se sont engagées, d’une manière volontaire, à l’appliquer. Il s’agit de l’entreprise privée NCA Rouiba (Nouvelle conserverie algérienne), aujourd’hui, cotée en Bourse et qui vient d’être distinguée (10 décembre), à l’occasion de la journée de l’innovation, par l’obtention du premier prix en la matière. Suivront encore d’autres organismes tels les laboratoires, les entreprises Saïdal, Cosider, Condor, l’ETRHB,… Selon la DG de l’Ianor, « pour l’année 2014, des accords ont été signés avec quatre autres entreprises pour entamer l’application de la norme ». Celle-ci s’ajoute aux 19.500 normes et documents normatifs déjà connus. L’Algérie, qui est membre de l’Organisation mondiale de la normalisation, a déjà organisé, depuis 2011, six journées de sensibilisation sur la norme en question. Celle d’hier a été dédiée aux acteurs partenaires chargés de la mise en œuvre des normes, les comités techniques, le Conseil national de la normalisation, les titulaires (organismes) de la marque Tedj (norme algérienne) ainsi que les laboratoires concernés par la remise de cette distinction. La représentante de l’ambassade de Suède a précisé que l’institut algérien (Ianor) est « un partenaire très engagé » dans ce domaine. Le programme est scindé en deux parties : une pour 2011-2012 et une autre pour 2012- 2014. Soixante pays ont déjà appliqué cette nouvelle norme qui, dit-on, devrait « nous aider à relever les défis d’ordre économique, environnemental et sociétal d’un monde qui évolue ».
Horizons
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire