Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

Maison de l'Algérie Pont-d'intelligence

lundi 16 décembre 2013

Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault en Algérie : Une visite politique sous des auspices économiques

Le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, arrive aujourd’hui à Alger à 19h45 pour une visite officielle de deux jours, lundi et mardi, qu’il entamera demain.

Le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, arrive aujourd’hui à Alger à 19h45 pour une visite officielle de deux jours, lundi et mardi, qu’il entamera demain. Il sera accueilli à l’aéroport Houari-Boumediène par son homologue, Abdelmalek Sellal, avec qui il co-présidera, demain matin, la première réunion du Comité intergouvernemental algéro-français de haut niveau (Cihn). Ce déplacement s’inscrit comme un autre jalon dans le développement et l’approfondissement des relations entre Alger et Paris à l’échéance fixée par les présidents Bouteflika et Hollande dans leur Déclaration du 19 décembre 2012. Accompagné par son épouse, le Premier ministre français arrive à la tête d’une importante délégation qui compte pas moins de neuf ministres qui sont Vincent Peillon, ministre de l’Education, Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur, Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur, François Lamy, ministre délégué auprès de la ministre de l’Egalité des territoires et du logement, chargé de la ville, Thierry Repentin, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, Yamina Benguigui, ministre déléguée chargée de la Francophonie et Kader Arif, ministre délégué chargé des Anciens combattants. Onze parlementaires, six hauts responsables chargés des affaires algériennes dans différents ministères, six grands patrons d’industrie et du transport ainsi que cinq autres personnalités font partie de cette
délégation.
Des entretiens informels entre les deux Premiers ministres et entre des membres des deux gouvernements sont prévus au cours de la soirée du dimanche où le ministère de la Communication offrira un dîner aux journalistes français qui arriveront à Alger dans un avion spécial pour couvrir l’évènement qui est une première dans les relations algéro-françaises.
A la lecture du programme, la réunion du Cihn n’occupera que la matinée de lundi. C’est entre 9h30, un tête-à-tête Sellal-Ayrault, et les discours de clôture à 12h20, que tout sera ficelé. Le point d’orgue étant la cérémonie de signatures des accords et contrats à 11h30 et la conférence de presse que donneront les deux Premiers ministres juste après. Il faut dire que la préparation de la réunion du Cihn a été bien menée depuis plusieurs mois.
Tous les documents des accords économiques portant sur l’industrie, l’agriculture, l’enseignement et la recherche, la santé et la culture sont fins prêts pour être paraphés.
Pour Paris, «l’objectif d’approfondir le dialogue bilatéral» est atteint et la réunion d’Alger ouvrira de nouveaux horizons au développement des relations multiformes entre la France et l’Algérie.
L’après-midi du lundi sera particulièrement marquée par l’audience que devrait accorder le président Bouteflika à l’hôte de l’Algérie. Le programme du Premier ministre français comprend aussi un entretien avec le président de l’APN, Larbi Ould Khelifa et une rencontre des représentants de la société civile, puis avec le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, dont il sera l’invité à dîner. Il terminera sa journée par une réception qu’il offrira à la communauté française en Algérie.
La journée de mardi de Ayrault et sa délégation se déroulera à Oran où il visitera, en compagnie de M. Sellal, les usines Lafarge, et Renault qui est en construction. Les deux Premiers ministres feront un tour d’Oran à bord du tramway et une ballade à pied sur le front de mer de la deuxième ville algérienne. Une visite de l’École nationale polytechnique d’Oran, où M. Ayrault prononcera un discours avant de discuter avec des étudiants, clôturera sa visite en Algérie.

La Tribune

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire